Le projet Hummingbird: comment-pourquoi retrancher 1 milliseconde sur le réseau internet

Pour tous les passionnés de finance et d’informatique, le film Le projet Hummingbird nous présente, dans une version « romancée », la saga de trois investisseurs voulant installer une fibre optique afin de diminuer les délais de transaction d’une milliseconde, soit 1/1000 de secondes… Dans ce cas-ci, il ne s’agit pas d’une « fabulation » mais de ce qui se passe sur les parquets boursiers où des « opérateurs » installent de tels liens:

 

Car, il faut bien l’avouer, l’époque des courtiers s’invectivant et transigeant sur les parquets boursiers est révolue…

 

A telle enseigne que la bourse de Hong Kong entend fermer son parquet boursier sous peu:

Courtiers « actifs » sur le parquet de la bourse de Hong Kong…

 

Pourquoi en est-il ainsi?

Simplement par le fait que les transactions boursières se réalisent entre « des ordinateurs qui se parlent ».

Le « High Frequency Trading » (« HFT »)

Ainsi, au cours des dernières années, les investisseurs et gestionnaires opérant sur les places boursières ont configuré et programmé des ordinateurs afin d’exécuter plus rapidement des transactions boursières, étant ainsi en mesure non seulement d' »incorporer » les connaissances inhérentes à leur pratique dans les ordinateurs mais de réaliser le tout avant que la concurrence n’ait pris action sur les nouvelles de dernière minute et, ainsi, réaliser des gains au bénéfice de leurs actionnaires:

– si le Brésil fait annonce d’une plus grande production de blé alors acheter des devises japonaises Yen pour incorporer dans le portefeuille (étant entendu que le Japon pourra importer du blé à meilleur prix dans les semaines/mois à venir et améliorera sa balance commerciale…)

– si Tesla fait annonce de moins bonnes performances dans la vente de véhicules électriques alors écouler les actions de sociétés minières produisant du lithium (étant entendu que la demande en lithium pour la fabrication des batteries pour les véhicules électriques sera en diminution…)

– …

A telle enseigne que, d’ici peu, le tout se déroulera uniquement « entre ordinateurs » qui exerceront un contrôle absolu sur les transactions boursières, à l’image de deux ordinateurs du film « The Forbin Project » – Colossus et Guardian – qui ont pris le contrôle des Etats-Unis et de l’URSS…

Colossus, le super-ordinateur destiné à protéger les Etats-Unis contre une attaque

nucléaire soviétique, qui a fait alliance avec son homologue russe Guardian pour

« neutraliser » les humains et exercer un contrôle absolu au niveau mondial

Mais, tout cela serait impensable sans le gigantesque réseau internet dont on ne soupçonne pas l’étendue

Ainsi, dans un monde qui sera de plus en plus interconnecté et sur lequel s’appuieront notamment les transactions boursières, nul ne soupçonne l’étendue et la complexité du réseau informatique mondial qui a été développé depuis les débuts du réseau internet dans les années 90.

C’est ainsi que, dans une synthèse bien documentée, le site Wired nous fait part d’un nouveau lien sous-marin fibre-optique ultra haute vitesse, déployé par Google entre les Etats-Unis et la France, en mesure de transférer l’entièreté du contenu de la bibliothèque du Congrès des Etats-Unis en 1/3 de secondes, rien de moins…

How Google Is Cramming More Data Into Its New Atlantic Cable _ WIRED

alors que la majorité des liens internet déployés depuis le début entre les continents s’avèrent des liens sous-marins et non des liens par satellites abandonnés depuis les années 80.

 

Et, le New York Times de nous proposer une présentation en animation faisant état des liens qui sont propriété exclusive des géants Amazon, Google, Facebook,… ayant des capacités de transfert autrement plus importantes que les liens propriété des entreprises téléphoniques qui desservent les réseaux standards:

https://www.nytimes.com/interactive/2019/03/10/technology/internet-cables-oceans.html

 

A noter que les liens, de couleur jaune, représentent des liens fibres optiques haute vitesse dont la propriété est exclusive aux géants de l’internet

 

Ainsi, dans la mesure où nous sommes de plus en plus « affiliés » aux services proposés par ces géants de l’informatique, si nous n’y prenons garde, notre dépendance envers ceux-ci deviendra absolue d’ici peu…