Les contribuables britanniques devront débourser 200 milliards £ supplémentaires pour les contrats PPP que s’ils avaient été financés par des emprunts gouvernementaux

Sous titre: Lorsqu’on compare des pommes avec des citrons, on en arrive à de bien étranges décisions… Dans une chronique précédente, on abordait le thème des contrats octroyés en mode PPP (notamment au constructeur britannique en faillite Carillion) lesquels ont des effets « collatéraux » non négligeables sur les finances publiques, alors que les investisseurs…

Continue Reading